Termogent

Géographie:
La voie qui s’écarte des colonnes vers l’est est sauvage et dangereuse, grimpant le long de montagnes rocheuses, passant au travers de forêts denses de conifères, surplombant de hauts cols, pour arriver finalement dans le Val de Termogent.
9a0ec4fa893359861d8fe4fcfada170b-d7garbg.jpg
Les routes en hauteur sont dangereuses, avec les éboulements habituels et les attaques récurrentes des tribus d’Avernus. La Porte des brumes est constituée d’une paire de tours de garde jumelles reliées par un pont couvert qui enjambe un chemin sinueux dans la haute montagne, à peine assez large pour que quatre cavaliers puissent chevaucher côte à côte.
Quelques dizaines de mètres après avoir dépassé la Porte des brumes s’ouvre devant le voyageur une vue large et dégagée qui laisse apparaître en totalité le Val de Termogent dans sa totalité : aussi loin que porte le regard, des marais embrumés, ponctués de montagnes. Le dos du diable constitue une chaîne de montagnes acérée, donnant l’image d’une colonne vertébrale démoniaque, avec des sommets vertigineux (3 milles et demi d’altitude). A l’extrême sud de la vallée se trouve le manoir de Vorador, ou vivent encore ses deux dernières veuves.
Les larmes d’Azimuth prend sa source à Termogent et coule le long du flanc nord de la montagne. On peut voir un point d’argent au loin, à la cime du dos du diable, alors que l’on entre par l’ouest dans la vallée : la cathédrale d’Avernus brille tous les après-midi lorsque le soleil est présent. L’ascension du pied du dos du diable jusqu’à la cathédrale d’Avernus, surplombant la cité de Wasserbünde prend une demi-journée. La majeure partie des accidents ont été observés sur ce tronçon et on déconseille fortement aux vampires de s’y aventurer pendant le jour. La cathédrale d’Avernus, entièrement construite de marbre blanc surnaturel est gigantesque. Ses sept tours sont étroitement construites et semblent ramassées les unes sur les autres. La cathédrale possède un grenier aussi grand que celui du sanctuaire des clans ainsi qu’une écurie d’araignées géantes et ses tours peuvent contenir 500 vampires. L’humidité et les mares d’eau salée peuvent rendre le passage des cols extrêmement dangereux, surtout si on le combine avec les facteurs ‘prédateurs’ et ‘maraudeurs des clans’.

Commerce et économie:
Les ressources du Val de Termogent sont en majorité agricoles. Outre une culture de tourbe, plantes rares pour potions, l’essentiel de l’économie de Termogent repose sur le minage d’or dans les cours d’eaux salées.

Wasserbünde:
Wasserbünde est la plus grande cité de Termogent.
sF07f5.jpg
Au nord est de la cité, au pied du dos du diable, domine la cathédrale blanche d’Avernus. D’anciennes tours en ruines entourent la cité moite et décrépie, notamment Pegnitz Stehl. La cité est connue pour avoir été la cible de la folie d’Azimuth, qui a sacrifié une grande partie des citoyens pour invoquer des démons, lesquels ont alors vécu dans les rues de la ville jusqu’à ce que Kain ne trouve la Soul Reaver dans la cathédrale et l’utilise pour bannir les démons.
Les forêts au nord de la cité sont d’anciennes jungles asséchées il y a plusieurs siècles.
La cité est de style architectural à mi chemin entre le victorien et le gothique. Une brume maladive flotte en permanence dans les rues, et une population lycanthrope habite les égouts. Ces skavens étaient chassés à vue par les citoyens, réminiscents des invocations démoniaques d’antan, mais le seigneur Zephon a imposé une trêve à sa population.
La cité de Wasserbünde comportait autrefois la tour d’Azimuth, réputée pour offrir une formidable formation magiques au cénobites du scion, mais elle a été rasée par Kain il y a plusieurs siècles. La milice de la cité a établi ses baraquements dans les ruines de la tour, les partageant avec quelques alchimistes du seigneur Zephon.
La cité comporte également un couvent de la charité rouge.

Termogent

Nosgoth mithrap