Prophètes d'Avernus

poster-prophet.jpg

Quand Kain n’était qu’un jeune vampire, la grande cité humaine de Wasserbünde passa d’une mégapole prospère à une porte de l’enfer.
Azimuth, matriarche de Wasserbünde, devint folle suite à la corruption des colonnes et ordonna à ses cénobites de rassembler autant de sacrifices humains que possible, invoquant des démons depuis la cathédrale d’Avernus pour massacrer tous les habitants qui refusaient de la vénérer.
C’est durant cette période que nombre de prêtres guérisseurs devinrent des oppresseurs sanguinaires. Les prêtresses qui refusèrent de participer à ce massacre fuirent la cathédrale d’Avernus et se cachèrent dans les marais de Termogent, autour de la cité de Wasserbünde.

Quand Azimuth fut vaincue par Kain, les prophètes survivantes restèrent cachées, choquées par ô combien le cercle des neufs était vulnérable. Cherchant des moyens de se défendre par elles mêmes contre les menaces non-humaines, les prophètes d’Avernus devinrent pilleuses de tombes, rassemblant autant de reliques magiques que possible.

Les légendes de sorcières païennes, réputées adoratrices de démons, se répandit dans tout Nosgoth, tandis que le pouvoir des prophètes grandissait.
Tenant au secret, les covens de sorcières n’entraient en contact que par araignées liseuses interposées et ne recrutaient que par l’intermédiaire de familiers, avant de kidnapper et d’endoctriner les jeunes femmes les plus prometteuses.

Deux évènements majeurs changèrent la destinée des prophètes. Premièrement, inspirées par des visions démoniaques, la prophète Roxen bâtit des équipements balistiques extrêmement avancés, utilisant la poudre noire pour propulser des balles maudites à haute vitesse.
Le second évènement fut la découverte de nombreuses fontaines de sang maudit, notamment sur les îles au nord de Termogent et à l’est des mines abandonnées de Willendorf. Une prophète du nom de Malus fut saisie par une irrésistible envie de boire le sang, ce qui la plongea dans un coma long d’un an. A son réveil, elle annonça avoir eu des visions prophétiques et avoir découvert que le sang de ces fontaines était hautement toxique pour les vampires. Mortel, même.

Il serait possible d’utiliser ce sang pour teinter les armes anti vampiriques, les munitions d’argent et même le système sanguin de leurs victimes… Les recherches prirent des siècles, car le sang des fontaines coagulait instantanément une fois prélevé, un problème semblant impossible à résoudre. Dans l’attente d’une découverte permettant de maîtriser ce sang maudit, les prophètes devinrent des gardiens de ces lieux impies.

On dit que les covens de prophètes ont découvert de nombreuses autres fontaines ces dernières décennies, et qu’on y assiste à des rituels impies écœurants, terrifiant les populations locales.

Prophètes d'Avernus

Nosgoth mithrap